Sois belle » Santé » Le syndrome ovoulyatornyj : les symptômes, la durée, le traitement

Le syndrome ovoulyatornyj : les symptômes, la durée, le traitement

Le syndrome ovoulyatornyj – le phénomène provoquant l'apparition des symptômes désagréables, lié à l'ovulation. L'ovule dans l'aspect mûrissant quitte le follicule. Le follicule grandit graduellement, éclate avec le temps. L'ovule passe à la cavité abdominale. Le syndrome donné – non la maladie, mais livre les sensations sérieuses inconfortables à la jeune fille.

Le syndrome ovoulyatornyj : les symptômes, la durée, le traitement

Les symptômes

Les symptômes arrivent d'un divers caractère. Il y a rarement chez chaque femme des sensations identiques pendant la maladie, mais il y a quelques symptômes caractéristiques :

  1. La maladiveté dans le bas-ventre. Apparaît de la droite ou de la gauche. Dépend de l'ovaire, où il y avait une ovulation.
  2. Les douleurs dans le sacrum, l'aine, le service lombaire. À l'activité physique, une longue marche le symptôme se renforce.
  3. Les sensations inconfortables pendant le sexe.
  4. Faible de la mise en relief du sang de l'organe génital.
  5. Un mauvais état de santé, la nausée, parfois le vomissement.

Si apparaissent les sensations semblables, il faut réfléchir que c'est les symptômes de l'ovulation.

Les raisons

Les spécialistes ne définissent pas la raison de la maladie, dans cela il n'y a pas de sens. Il y a quelques facteurs prédisposant à l'indisposition :

  • Le trauma peu sérieux des murs des ovaires. Se passe pendant l'ovulation. Le trauma donné est la source des douleurs. On ne fixe pas Ici le traitement, les douleurs passent.
  • On irrite la cavité abdominale. Le sang est à l'intérieur d'une petite bassine.
  • Il y a une forte sensibilité à la douleur.
  • Les soudures. Les organismes intérieurs commencent à se souder l'un avec l'autre. Ce peut être dangereux, il est difficile de révéler le procès donné.
  • Le mode de vie rudement changé, les chocs émotionnels.
  • L'insomnie, les stress.
  • Beaucoup de charges physiques.

Le syndrome se manifeste chez les femmes en n'importe quel âge.

Le diagnostic

Le médecin diagnostique, ayant fait les actions suivantes :

  1. Analyse la maladiveté dans le ventre, le sacrum, l'aine. Étudie la nature excrétions du sang et d'autres symptômes.
  2. Demande, autant il y a régulièrement des douleurs.
  3. Analyse le mode de vie le malade. Les habitudes, l'alimentation, d'autres maladies, les opérations transférées ici entrent.
  4. Pose les questions en ce qui concerne les menstrues, ses délais, les longueurs le cycle, constance.
  5. La palpation de la cavité abdominale.
  6. La mesure de la température au vagin.
  7. La tenue de l'étude ultrasonore (une petite bassine).

Le spécialiste peut attirer pour l'étude des autres médecins. Le chirurgien et l'urologue excluront, ou confirmeront d'autres maladies avec les symptômes semblables. En diagnostiquant ovulatoire le syndrome, au médecin il est nécessaire d'exclure les maladies provoquant les douleurs dans le domaine d'une petite bassine. Le moyen effectif et donnant le tableau complet – les études ultrasonores du domaine de la petite bassine. Aidera au médecin à examiner et comprendre que dans l'organisme il y avait une ovulation. Les pathologies sont exclues.

Le traitement

La maladie donnée n'est pas considérée comme la maladie sérieuse. La thérapeutique concrète manque dans le cas présent. La multitude d'autres maladies possède les symptômes semblables. S'allègent les symptômes ainsi :

  • Il faut provisoirement refuser les liens sexuels. Le sexe il n'y avoir pas être quelques jours.
  • Exclure l'activité physique, n'importe quelles charges. Ne se trouve pas à cette période s'occuper du fitnes, la course, le port des poids.
  • L'accueil des médicaments affaiblissant de fortes douleurs, s'ils assistent. D'habitude ils doit être fixés par le professionnel.

Le syndrome ovoulyatornyj : les symptômes, la durée, le traitement

Les préparations pour l'allégement des symptômes

Aux sensations douloureuses on admet l'utilisation des médicaments :

  • Baralgin. Retire parfaitement bien les douleurs menstruelles. Dans lui il y a des analgésiques et antispasmodiques. Est accepté selon un comprimé.
  • Mirena. La destination principale – le moyen anticonceptionnel. Aide à se délivrer de la douleur. Il est recommandé d'utiliser aux femmes mettant au monde.
  • Perfectil. Est utilisé activement pour l'affaiblissement des sensations à ovulatoire le syndrome.
  • Mais-chpa, nurofène. Effectif antispasmodiques.

La durée de la maladie

Il est nécessaire nettement de comprendre – durer l'état lourd il ne doit pas est plus long que deux-trois jours. Il y a dans le cas contraire un prétexte d'aller au médecin pour ne pas lancer les maladies sérieuses avec les symptômes semblables.

Quel complications ou les conséquences peuvent être

L'ovulation elle-même douloureuse n'est pas capable de contribuer au développement de la complication. Les conséquences peuvent être désagréables, si on établit le diagnostic incorrecte. À la douleur dans le ventre on peut se tromper facilement dans la définition de la maladie. Les conséquences sont possibles :

  1. L'activité réduite;
  2. La réduction du libido. La dépression;
  3. L'impraticabilité des tubes;
  4. L'aggravation de la capacité de travail;
  5. L'apoplexie de l'ovaire.

Si exclure en temps voulu les raisons des violations, les complications ne seront pas.

La ressemblance des symptômes avec d'autres maladies

Parfois de diverses manifestations ovulatoire du symptôme confondent avec d'autres maladies sérieuses :

  • Le procès inflammatoire dans les appendices;
  • La grossesse ultra-utérine;
  • Endométriose;
  • Kyste sur l'ovaire;
  • L'appendicite;
  • La cystite;
  • L'ulcère à GIT.

Aux douleurs se répétant non facilitées grâce à l'accueil des analgésiques et antispasmodiques, la température élevée, un fort vomissement et d'autres symptômes, il faut immédiatement consulter avec le spécialiste.

La prophylaxie ovulatoire du syndrome

Pour minimiser la manifestation des sensations inconfortables et douloureuses, il est recommandé :

  • Suivre le cycle menstruel. Cela se fait pour traquer l'approche de l'ovulation.
  • Pendant l'ovulation refuser quelque activité physique.
  • En présence d'un fort syndrome douloureux et d'autres symptômes il est recommandé de s'inscrire sur la consultation avec le spécialiste. Le médecin contrôlera, si non les apoplexies.
  • Les visites constantes du médecin - du gynécologue.

Le syndrome ovoulyatornyj : les symptômes, la durée, le traitement

Qui plus d'autres est exposé au syndrome ?

Apparaître l'état semblable peut chez la femme de n'importe quel âge, mais plus souvent – chez ceux par quoi il y a 50 plus d' années. En âge donné de la douleur à l'ovulation apparaissent à cause de :

  1. Les maladies du caractère infectieux. Est transmis par la voie sexuelle;
  2. On supprime les contraceptifs oraux;
  3. Endométriose;
  4. Les stress constants et les dépressions;
  5. Les violations du rêve;
  6. Il ne suffit pas les vitamines, les minéraux dans l'organisme. Se passe à cause des maladies GIT, de divers régimes;
  7. De trop fortes charges physiques;
  8. Les avortements;
  9. La charge sérieuse intellectuelle.

Les problèmes semblables peuvent servir de la raison du cours douloureux de l'ovulation.

Les moyens nationaux du traitement

Les méthodes de la médecine nationale sont dirigées sur la liquidation de la douleur.

  • Le moyen efficace – la bouillotte saline. Retire les spasmes, dilate les vaisseaux, contribue à la relaxation dans les muscles. Se réchauffe le sel, pénètre à la serviette et se panse ferme. Mettre au bas-ventre. Le moyen est interdit d'utiliser à la température.
  • Sont utiles pendant le syndrome de la cuvette. À l'eau ajouter une paire des paquets de la marguerite, faire être insisté. Entasser la cannelle. On peut prendre le bain pendant dix minutes.
  • Quand l'ovulation est attendue s'approchera calendula. On utilise le tampon de l'herbe. Tue les microbes, insensibilise. Calendula démarre, la gaze tombe à infusion, puis est introduit dans le vagin sur la paire d'heures.

Comme peut influencer la grossesse

La maladie semblable – non l'obstacle de la grossesse longtemps attendue. En cas de sérieux, à temps pathologie non révélée, est nécessaire l'intervention du médecin. C'est pourquoi aux symptômes décrits plus haut, il faut s'adresser au docteur. Jusqu'à la grossesse chaque femme récommandé l'inspection.

Le syndrome ovoulyatornyj ne peut pas influencer défavorablement l'organisme féminin. C'est le problème fréquent des femmes, 70 % de la moitié féminine souffrent environ. L'état donné n'est pas la pathologie, c'est pourquoi le traitement n'est pas fixé. Il passe quelques jours après, quand l'ovulation sera finie. Pour l'allégement de la douleur sont acceptés les analgésiques ou antispasmodiques.