Sois belle » Santé » Autohémothérapie : qu'est-ce que c'est, les déclarations, les contre-indications

Autohémothérapie : qu'est-ce que c'est, les déclarations, les contre-indications

Les savants, les médecins ne cessent pas d'étonner des nouvelles technologies et les actions pour le traitement et l'assainissement de l'organisme, la tenue de la prophylaxie des maladies. Ont appris à utiliser à cette fin l'influence de l'électrocourant, la vibration, la lumière, l'introduction des sérums spéciaux, les piqûres de vitamines. Cette série se trouve compléter et autohémothérapie, qui sous-entend l'introduction au malade du sang de la veine. L'introduisent par voie intramusculaire ou est sous-cutané. Avant de préférer autohémothérapie, il faut soigneusement étudier toutes les déclarations et les contre-indications vers son application. L'action du sang est dirigée sur la correction de l'immunité, la destruction de la source de la maladie. Un tel moyen du traitement était appliqué pour la première fois encore dans le XX siècle pour la cicatrisation rapide de la fracture des os.

Autohémothérapie : qu'est-ce que c'est, les déclarations, les contre-indications

Les moyens de la tenue

Comment on passe la procédure, dépend de la maladie et le degré de son poids. Appliquent le plus souvent tels moyens :

  • On utilise seulement le sang de la personne, qui s'est adressé après le traitement, selon le schéma total de la tenue des injections (la méthode classique).
  • autohémothérapie à degrés. Pour cette méthode utilisent le sang de la veine du patient et quelques préparations de l'homéopathie, que choisit seulement le professionnel en fonction de la maladie et l'état du malade. L'injection est passée par voie intramusculaire.
  • autohémothérapie avec l'ozone. En utilisant le moyen donné, le sang mélangent avec l'ozone dans les conditions désinfectées. Un tel moyen utilisent pour l'essentiel pour le renforcement de l'effet principal médical à la guérison des maladies féminines. L'ozone utilisent pour une petite et grande technique. La première technique est beaucoup plus facile. Il est nécessaire seulement de mélanger Pour cela le sang avec l'ozone. Est admis unique la transfusion jusqu'à 10 ml du produit. Une grande technique demande la préparation plus soigneuse. En l'utilisant, on peut atteindre le meilleur effet et plus rapide au traitement aigu inflammatoire, antibactérien immunomodulateur des procès.
  • biopuncture. Pendant l'utilisation du moyen donné le sang est introduit non par voie intramusculaire, et dans les points douloureux ou à ceux qui aideront à accélérer le procès du traitement.
  • L'utilisation autoblood. Pour le renforcement de la thérapeutique seulement sang pris est influencé de l'ultraviolet, les gelées, l'influence du laser, radiographie.

Le plan de la tenue de la procédure

En réalité tous les aspects de la procédure sont passés selon le même schéma :

  1. Tout est passé dans le local parfaitement stérile avec l'application seulement les outils stériles.Par
  2. le seringue au malade prennent le sang, qu'introduisent à lui est sous-cutané ou par voie intramusculaire. Une première fois introduisent pas plus 2 ml.
  3. La procédure et le volume du sang introduit sont répétée durant tous les 2-3 jours, la quantité introduite de sang en tout temps ne sera pas 10-12 ml.
  4. D'habitude pour le cours passent pas plus de 15 injections.
  5. Toutes les particularités de la procédure sont prescrites seulement par le docteur expérimenté.

Autohémothérapie : qu'est-ce que c'est, les déclarations, les contre-indications

Les déclarations

Autohémothérapie a donné beaucoup de résultats positifs. Le traitement ses par le sang commence à prendre les chiffres d'affaires de la popularité, puisque a un grand spectre des déclarations.

  1. Les maladies de la peau (infectieux). Pour l'essentiel aux stades de la rémission, l'aggravation, à l'influence de longue durée de la maladie sur l'organisme.
  2. Aux manifestations fréquentes allergiques. Y compris, et à l'asthme bronchique.À
  3. l'insomnie constante, la violation du rêve.
  4. Atténuer les syndromes fréquents douloureux de la différente origine.
  5. Aux maladies gynécologiques : pendant la ménopause, les postménopauses, l'âge climatérique; au traitement de l'herpès, fréquent inflammatoire et adhésif les procès des organismes de la petite bassine; la manifestation fréquente papillomes, les maladies de la membrane muqueuse de la personne, dans le traitement cytomégalovirus les infections.
  6. La stérilité. Les procédures aidaient à établir plus d'une fois l'enfant aux vapeurs, qui ont désespéré il y a longtemps. Il convient d'utiliser pour cela autohémothérapie avec l'ozone : l'organisme se rassasie mieux de l'oxygène, s'améliore la composition et la circulation du sang, le fruit se délivre de l'hypoxie. Cela contribue à la marche normale de la grossesse et la naissance du petit sain solide. Cela ne portera pas le dommage l'enfant, la mère.
  7. En qualité cosmétologie des procédures autohémothérapie les patients utilisent non souvent, bien qu'elle donne les bons résultats. Le plus souvent, est appliqué pour l'élimination cosmétologie des défauts : des verrues, papillomes, à la furonculose, acné de l'éruption. Il y avait des cas de l'application fructueuse des cas répété recedivov de l'herpès et le psoriasis. Les cosmétologues-dermatologistes expérimentés proposent la procédure pour la restitution de l'élasticité et la jeunesse de la peau. Dans la cosmétologie elle est utilisée beaucoup moins souvent, qu'en vue du traitement.
  8. Les stress constants, la fatigue chronique, la dépression.
  9. Les défaillances dans le travail de la digestion. Y compris à cause des problèmes physiologiques psychologiques à la manifestation de la mauvaise appétit constante, le vomissement fréquent.
  10. Les manifestations fréquentes ODS, les pneumonies, les bronchites, l'immunité fortement baissée, y compris après les opérations ou les traumas sérieux.
  11. Les maladies fréquentes voies urinaires des voies.
  12. Ostéochondrose, la maladie des articulations.

Les contre-indications vers l'exécution de la procédure

Les cas, à qui l'utilisation autohémothérapie à médical ou cosmétologie les buts est interdite :

  • Les procès aigus chroniques ou inflammatoires;
  • Les maladies oncologiques de n'importe quels stades;
  • Les jours critiques, certaines phases de la grossesse (mais non la préparation d'elle) ou la lactation. Mais, certaines situations à la grossesse obligent de s'adresser simplement à la procédure du traitement avec le sang personnel. Pour l'essentiel, quand à la femme on contre-indiqué par temps palier de l'enfant les préparations de médecine du spectre de la forte action.
  • Les stades aigus des maladies cardio-vasculaires;
  • La tuberculose de la forme active;
  • L'insuffisance aiguë des reins et le traitement du pancréas;
  • L'arythmie, l'épilepsie, le détraquement des nerfs sérieux.

Avant la tenue de la procédure chez le malade il faut exclure absolument ces maladies et passer les études sur la syphilis, SIDA, les hépatites à et DE

Le sang personnel du patient, qui est introduit à lui est sous-cutané, ne peut pas foncièrement nuire. Mais le médecin traitant doit prendre en considération tous les facteurs et l'état de santé du patient y compris. Indépendamment la procédure autohémothérapie n'est presque pas appliquée. À l'utilisation de n'importe quel moyen il y avoir être une thérapeutique auxiliaire (les traitements principaux ou d'autres procédures), en fonction de la maladie.

Autohémothérapie : qu'est-ce que c'est, les déclarations, les contre-indications

Les actions marginales

Au choix d'une telle thérapeutique à titre des traitements ou l'assainissement, comme à l'accueil de n'importe quels médicaments ou l'exécution des procédures, il faut être prêt et vers les actions marginales.

  • À
  • l'introduction il y a plus de 10-12 ml le sang la manifestation des douleurs de longue durée dans les muscles est possible;
  • Les courses de la température du corps;
  • L'inflammation de la place de la piqûre;
  • La formation "des bosses", les hématomes à cause de lent résorbabilité du sang est possible.

Il faut être prêt et vers ce qu'à 5 % des cas la procédure ne donne pas aucun résultat.

L'exécution de la procédure dans les conditions domestiques

La procédure est très simple dans la tenue. On admet sa tenue et dans les conditions domestiques. Il est obligatoire de respecter de plus quelques règles simples :

  • La personne, qui mène la procédure, doit avoir absolument les connaissances élémentaires médicales et les savoir-faire. Dans le cas contraire, il vaut mieux embaucher pour ce professionnel.
  • Le local et tous les outils doivent être parfaitement désinfecté.
  • Dans les conditions domestiques on applique seulement la méthode classique autohémothérapie. Dans tels cas d'augmenter ou diminuer dosage il est catégoriquement interdit.

S'il y a des doutes de l'observation quand même un de ces points, il vaut mieux refuser la tenue domestique de la procédure.